le 16 février 2017
Les étudiants en médecine placent la qualité de vie au coeur des préoccupations pour leur avenir

Médecin : plus qu’un métier, une vocation au service d’autrui ? Oui mais pas seulement. Interrogés sur leurs principales sources de motivation quant à leur avenir, les étudiants en médecine n’hésitent plus, désormais, à revendiquer leur ambition « d’avoir une qualité de vie satisfaisante ». Signe des nouvelles aspirations des futurs médecins, ce souhait figure parmi les cinq motifs les plus fréquemment cités dans 70 % des réponses, juste derrière le fait « d’exercer un métier utile » (74 %) et l’ambition « daider/sauver les patients » (73 %), selon l’enquête Appel Médical Search qui a interrogé 197 étudiants en médecine à l’automne 2016.

Autre enseignement de l’étude : contrairement aux idées reçues, la médecine générale n’est pas un choix par défaut. Elle se hisse en tête (19 %) des spécialités plébiscitées par les étudiants en médecine interrogés avant l’ECN. Un choix qui peut signaler la « souplesse » d’une spécialité aux modes d’exercice de plus en plus diversifiés.

Enfin, s’agissant de leurs préférences pré-ECN en matière de lieu d’affectation, les étudiants en médecine jettent sans surprise leur dévolu sur les grandes villes, où Paris, Lyon et Bordeaux se partagent le podium.