le 20 mars 2017
Randstad lance une campagne pour mettre la technologie au service de l’emploi

Randstad a inauguré hier soir une campagne sur le thème de l’emploi. Cette nouvelle campagne, qui durera trois semaines, se veut une campagne d’opinion, dans le prolongement des prises de position et propositions du groupe en matière d’emploi. À partir des paradoxes du marché de l’emploi français – des millions de chômeurs et des entreprises qui peinent à recruter –, la campagne entend expliquer la conviction de Randstad : la solution repose sur la combinaison du digital et de l’humain. Avec une nouvelle signature, « Ressources humaines pour ressources technologiques », Randstad, premier acteur des services en ressources humaines à s’être engagé dans la digitalisation de son offre, confirme son rôle de précurseur.

 

 

Les ressources technologiques au cœur des ressources humaines

La prise de parole de Randstad met la lumière sur des paradoxes : celui d’un pays comptant plusieurs millions de chômeurs mais aussi des centaines de milliers d’emplois non pourvus ; et surtout celui d’une époque où la technologie permet de faire presque tout sauf de débloquer cette situation. En plein débat électoral, Randstad réaffirme ainsi que loin d’être une menace, la révolution numérique est une opportunité pour l’emploi. Elle appelle à « innover pour libérer l’emploi ».

Aujourd’hui, les intermédiaires en ressources humaines se présentent de deux manières : d’une part, les acteurs historiques dont la force repose sur leurs réseaux d’experts (l’humain) ; de l’autre, les nouvelles plateformes, qui bousculent les codes avec leurs solutions 100% digitales (la technologie).

Randstad se présente comme une alternative à ces deux mondes car il a su développer des solutions digitales qui viennent compléter la puissance de ses experts en recrutement sur le terrain. Une mission placée au cœur de sa stratégie « Tech & Touch », qui vise à conjuguer le meilleur des deux mondes – le digital et l’humain – au bénéfice de l’emploi.

 

Une campagne télé, digitale, presse quotidienne et affichage

La prise de parole de Randstad met la lumière sur des paradoxes : celui d’un pays comptant plusieurs millions de chômeurs mais aussi des centaines de milliers d’emplois non pourvus ; et surtout celui d’une époque où la technologie permet de faire presque tout sauf de débloquer cette situation. En plein débat électoral, Randstad réaffirme ainsi que loin d’être une menace, la révolution numérique est une opportunité pour l’emploi. Elle appelle à « innover pour libérer l’emploi ».

La campagne télé a été lancée le 19 Mars sur TF1 en prime time et se poursuivra pendant 3 semaines en télévision dans 3 formats différents (un film de 45’’ et deux films de 30’’). Elle se déploiera également à partir du 20 mars en presse quotidienne nationale et régionale à travers 5 annonces évoquant de grands paradoxes en matière d’emploi (22 parutions en PQR, PHR, PQN et la Tribune sur 2 semaines). La campagne s’appuiera également sur un important volet digital : display, Vidéo On Line – catch up TV, et des contenus spécifiques sur les médias sociaux (composés de gifs et de data-visions) viendront soutenir et développer le propos.

De l’affichage digital et classique relaiera les innovations Randstad, au plus près de son réseau, pendant 2 semaines dans 54 gares de France. Ce dispositif vivra en synergie avec « le Train de la Présidentielle » dont Randstad est partenaire : en particulier avec la « sharing box » qui, au sein de la voiture Randstad, invite les visiteurs à interpeller les candidats à la présidentielle sur les questions de l’emploi.

Le site Randstad.tech, présentant l’ensemble des innovations Randstad fondées sur les nouvelles technologies a été remis à plat pour l’occasion et sera l’outil d’information central de la campagne : http://www.randstad.tech/ 

L’agence Ici Barbès a été chargée de la conception on et off line et de la coordination de ce dispositif.