le 15 septembre 2015
Randstad met la technologie Big Data au service de l’emploi en France

Le groupe Randstad France présente aujourd’hui une solution, fondée sur la technologie Big Data, destinée à fluidifier le marché du travail. L’approche développée par Randstad, en collaboration avec Capgemini et Oracle, se différencie des outils classiques de « matching », qui proposent des offres d’emploi aux candidats. Cette solution se veut un outil d’aide à la décision à destination des entreprises et des candidats – voire des organismes publics. Les informations dont elle dispose viennent révéler la partie immergée du marché du travail. Pour ce faire, la solution cartographie les compétences correspondant à un besoin particulier sur un bassin d’emploi donné. Par exemple, une entreprise désireuse de s’implanter sur un territoire saura si les compétences nécessaires sont disponibles localement. Une personne en recherche d’emploi, elle, se verra proposer une liste de métiers basée non pas sur son métier d’origine, mais sur une communauté de compétences transférables vers un autre métier. De la sorte, l’outil Big Data du groupe Randstad France propose une analyse à la fois élargie et enrichie de l’offre et de la demande de travail.

Big Data et emploi : quels cas d’usage ?

En tant qu’outil d’aide à la décision, la solution Big Data du groupe Randstad France répond aux besoins RH (détecter une candidature, trouver une formation, faire apparaître une liste d’employeurs potentiels, etc.) exprimés par les entreprises, les salariés ou les candidats, ainsi que les organismes publics. Sur la base de l’analyse d’un nombre considérable de données, l’outil Big Data restitue une information qui s’articule sur les notions de compétences et d’ancrage territorial. Une information qui est ensuite retraitée, pour faire apparaître des corrélations entre les compétences et les territoires, et mise en forme.

Quels peuvent être ces besoins ? En voici quelques exemples :

Je suis une entreprise qui cherche à :
• S’implanter
Ai-je bien les compétences nécessaires sur place pour assurer mon développement économique?
• Recruter
Ai-je ciblé les bonnes compétences ? Comment élargir mon champ de compétences ?
Avec quelles entreprises suis-je en concurrence sur mon bassin d’emploi pour recruter tel ou tel profil?
• Anticiper le reclassement de salariés
Comment puis-je anticiper le devenir de mes salariés et les orienter sur la bonne employabilité ? Quelles sont les entreprises sur mon bassin d’emploi qui recrutent?

Je suis un candidat/salarié qui cherche à :
• S’orienter
Quels sont les métiers qui génèrent un besoin récurrent dans mon bassin d’emploi ?
• Rentrer sur le marché du travail
Quelles entreprises recrutent quels profils? Ou dois-je chercher en priorité?
• Se reclasser / Evoluer
Quelles compétences dois-je acquérir pour évoluer parce qu’elles correspondent à un besoin marché? Quels sont les secteurs les plus pourvoyeurs d’emploi?
• Se reconvertir
Mon secteur est en perte de vitesse, quelles sont les compétences dont je dispose qui vont me permettre de trouver un emploi dans un autre secteur et quelles sont les compétences qui me manquent?

Je suis un organisme public/privé qui cherche à :
• Faire venir des entreprises sur mon territoire
Quelles sont les compétences présentes sur mon territoire? Quelles sont celles manquantes? Quels sont les atouts de mon territoire en matière d’emploi?
• Adapter les politiques d’emploi et de formation
Comment faire correspondre mes investissements formation avec les besoins réels du marché à l’échelle régionale et/ou locale ?
Quelles compétences sont manquantes au bon développement d’une industrie?
• Revisiter son système de formation
Quels sont les besoins de demain en matière de formation?

Ces exemples de cas d’usage illustrent la capacité de la solution Big Data à modéliser et anticiper en temps réel les compétences recherchées par les employeurs (la demande de travail) et celles qui sont disponibles sur un bassin d’emploi (l’offre de travail des candidats).

L’outil peut ainsi suggérer des passerelles entre métiers sur la base de compétences partagées et donc rapprocher l’offre et la demande de travail bassin d’emploi par bassin d’emploi. Il apporte donc des bénéfices concrets aux entreprises comme aux personnes à la recherche d’un emploi ou en reconversion.

Le groupe Randstad France, un acteur naturel de la donnée appliquée à l’emploi

En tant qu’intermédiaire de l’emploi, le groupe Randstad France est un observateur averti des pénuries qui pénalisent l’emploi dans l’Hexagone. Mais au-delà de la seule problématique des métiers en tension, il s’agit pour Randstad d’offrir une réponse au problème des offres d’emploi non pourvues – quelles qu’en soient les raisons. D’où le besoin d’innover.

Dans ce contexte, le groupe Randstad France a souhaité s’engager dans une démarche Big Data pour utiliser le potentiel que recèlent l’exploitation et l’analyse des très nombreuses données liées à l’emploi. Car, au final, l’objectif est de disposer d’un outil dont l’impact peut faire la différence en matière d’emploi et de lutte contre le chômage. A cette fin, la solution Big Data du groupe Randstad France se base sur la compilation de données collectées par le groupe depuis trois ans. Elle s’appuie notamment sur un référentiel interne de 1 000 qualifications et 11 000 compétences, ainsi que sur une base de plus de trois millions de CV. La solution est également enrichie de données issues de l’Open Data (Insee, Pôle Emploi, etc.) ou de fournisseurs externes tels que Jobfeed ou Trendeo.