le 5 mai 2015
Un Français sur trois utilise les réseaux sociaux pour trouver du travail

Les réseaux sociaux s’imposent lentement mais sûrement comme un canal incontournable de recrutement. C’est ce que révèle l’étude Randstad Award 2015, qui a interrogé 11 859 personnes en France sur leur utilisation des réseaux sociaux dans le cadre de la recherche d’emploi. Ainsi, plus d’un Français sur trois (34,5 %) déclare utiliser les réseaux sociaux pour chercher du travail. Les sondés citent dans l’ordre Facebook (55,9 %), Linkedin (41,5 %), Viadeo (34,4 %), et Twitter (16,4 %) comme les réseaux sociaux les plus utilisés. Au niveau international, les candidats français semblent cependant à la traine. La France se place en effet en dessous de la moyenne des 23 pays étudiés (49 %) et occupe le peloton de queue en compagnie de l’Australie (34 %) et du japon (26 %). La Hongrie (75 %), l’Argentine (72 %) et l’Italie (71%), aux trois premières places du classement, font quant à eux figure de pionniers lorsqu’il s’agit d’utiliser les réseaux sociaux pour trouver du travail.

 » Malgré une utilisation plus faible que la moyenne internationale, les Français se mettent progressivement à utiliser les réseaux sociaux pour chercher un emploi. Cette évolution des pratiques des candidats trouve son explication dans les évolutions culturelles et technologiques à l’œuvre dans notre société : les réseaux sociaux drainent chaque jour de plus en plus d’utilisateurs. Ce phénomène sociétal n’échappe pas au marché du recrutement. De très nombreuses offres sont diffusées chaque jour sur les réseaux sociaux, certaines échappant même aux canaux traditionnels de la recherche d’emploi. Bien au-delà de la simple diffusion d’offres d’emploi, les réseaux sociaux permettent aux candidats de se renseigner sur les entreprises ciblées, d’avoir potentiellement accès à des contacts directs avec les recruteurs ou les décideurs. Ils sont également des espaces formidables pour professionnaliser sa présence digitale et son e-reputation « , détaille Kaëlig Sadaune, chef de projet communication digitale pour le groupe Randstad France.

Facebook, LinkedIn et Viadeo sont les réseaux les plus prisés par les candidats

Facebook plébiscité par les jeunes et les non-cadres : Facebook occupe la tête du classement des réseaux sociaux les plus utilisés pour trouver un emploi (55,9 %). Loin d’être une surprise, ce résultat vient confirmer que le plus grand réseau social en France (26 millions d’utilisateurs actifs) profite de sa notoriété, notamment chez les jeunes (18 – 24 ans) qui sont d’après l’étude 65,5 % à utiliser ce réseau pour chercher du travail. Les profils peu ou pas diplômés plébiscitent également ce réseau social : 65,7 % des non-diplômés, 71 % des niveaux CAP et 71 % des niveaux Bac. Avec le récent lancement de « Facebook at work », l’amélioration de son moteur interne « Graphe Search », ou encore la possibilité de renseigner sa profession sur la page de son profil, Facebook n’entend pas s’arrêter en si bon chemin et semble vouloir capitaliser sur l’utilisation grandissante de ses services par les candidats et les recruteurs.

Linkedin et Viadeo ont la cote auprès des cadres : les deux réseaux sociaux professionnels concurrents, Linkedin et Viadeo, se suivent dans le classement et occupent respectivement la deuxième (41,5 %) et troisième place (34,4 %). Les Français semblent prendre toute la mesure et l’importance de ces plateformes pour chercher un travail, notamment chez les profils cadres : 66,2 % des diplômés bac +4/5 déclarent utiliser Linkedin dans leur recherche d’emploi, et 57,5 % pour Viadeo. La possibilité d’afficher son CV détaillé en ligne, de postuler « en un clic » via son profil, de travailler son réseau de contacts professionnels ou encore de partager des contenus métiers et sectoriels, sont autant de manière pour les candidats d’être visibles auprès des recruteurs, et donc de trouver un emploi.

Twitter, le nouvel entrant : Twitter confirme son rôle grandissant en matière de recrutement : 16,4 % des personnes interrogées déclarent utiliser ce réseau social pour chercher un emploi. Ce canal est particulièrement utilisé par les étudiants (25,1 %). Une précédente étude, menée par le groupe Randstad France en partenariat avec Linkfluence et publiée en mars dernier, est venue confirmer cette tendance : 220 000 tweets d’offres d’emploi sont diffusées chaque mois sur le réseau social de microblogging, ce qui représente entre 15 et 20 % du total des offres publiées sur Internet sur la même période.

Les Français à la traine en matière d’utilisation des réseaux sociaux

Comparés à leurs voisins, les candidats français sont à la traine lorsqu’il s’agit d’utiliser les réseaux sociaux pour chercher du travail. La France se place en effet bien en dessous de la moyenne des 23 pays étudiés (49 %), et se place dans le peloton de queue du classement de l’étude en compagnie de l’Australie (34 %) et du japon (26 %).

Ces chiffres viennent confirmer une tendance déjà révélée par une étude de la Commission européenne portant sur l’usage d’internet, et publiée en février : les Français ont le taux d’utilisation des réseaux sociaux le moins élevé de l’Union européenne (UE). Ainsi, seulement 46 % des internautes français utilisent les réseaux sociaux, soit le taux « le plus faible de tous les pays de l’UE » où la moyenne s’établit à 58 %. Cette exception française s’explique en partie du point de vue culturel. Faut-il y voir une méfiance des Français à l’égard des outils digitaux qui pourraient dévoiler leur vie privée au plus grand nombre? Toujours est-il que sept Français sur dix inscrits sur un réseau social s’y rendent au moins une fois par jour selon une étude de Médiamétrie publiée fin 2014. Un chiffre prometteur qui démontre le potentiel de ces canaux, notamment à des fins de recrutement.